Vous êtes ici

Paroles de Grands Maîtres

Qui n'a pas lu ou entendu quelques une de ces phrases pleines de bon sens ? Reste maintenant à les intégrer dans notre pratique quotidienne !

Quelques classiques de Nuno Oliveira
- Il y a deux choses en équitation : la technique et l'âme.
- L'art équestre commence par la perfection des choses simples
- Faites du cheval un compagnon et non un esclave, vous verrez quel ami extraordinaire il est.
- Arrangez-vous pour éviter la lutte.
- L’art n’est pas de la compétition. L’art c’est l’amour.
- L’avant-main et l’arrière-main du cheval sont les deux plateaux d’une balance et le buste du cavalier en est le fléau.
- Avec un cavalier qui possède tact et sensibilité, le cheval ne se fatigue pas, car il n’excède pas ses possibilités.
- Ce n’est pas par la crainte qu’on dresse un cheval.
- Il faut avoir une main immobile avec des doigts mobiles.
- Entre soutenir et tirer, il y a un monde... La rêne intérieure incurve, ploie; la rêne extérieure enveloppe, assoit... Il y a le tact de la main, le tact des jambes, le tact de l'assiette et le tact de la tête...

 
Capitaine Beudant (1863-1949) 
- Demander souvent; se contenter de peu; récompenser beaucoup.
- C’est seulement en laissant les chevaux libres et non en les tenant que la réussite est obtenue.

Antoine de Pluvinel (1552-1620)
- Je n'ai jamais vu que l'on puisse obtenir quoi que ce soit de la compréhension du cheval par la force. C'est pourquoi telle est la leçon à tirer de mon enseignement : l'exercer avec douceur, peu à la fois mais souvent.

Vicomte d'Aure (1799-1863)
- Le fait d'avoir une multitude d'artifices pour canaliser le cheval ne permet plus de l'entendre. On ne peut pas écouter un cheval qu’on fait taire.
- Moins on en fait, mieux on fait.
- ... un cheval franc devant lui... droit devant lui... 
- Pensez au mouvement que vous voulez exécuter, et vous verrez que cela ira tout seul. 
- Travaillez et vous trouverez. 
- Toujours contrebalancer les effets de la main par l'action des jambes, varier les résistances (de la main) mais ne jamais abandonner son contact avec la bouche. 

 
Baucher
- En dressage on veut toujours aller trop vite. Pour arriver promptement, ne pas se presser, mais assurer solidement chacun de ses pas.
- La leçon doit être, pour le cheval comme pour le cavalier, un exercice salutaire, un jeu instructif qui n'amène jamais la fatigue. Dès que la sueur apparaît, c'est que l'homme a dépassé la mesure.

 
Colonel Jousseaume
- Trop de cavaliers préfèrent attribuer une exécution incorrecte au mauvais vouloir du cheval, plutôt que de reconnaître l’imprécision de leur demande.
- Savoir prendre et savoir rendre, savoir résister et savoir céder, qualités de première importance.

 

Cheval Nature 2013 - Roxane Jaccard